Haïti/Justice:Grand’Anse en ébullition, des étrangers ciblés ..

Vendredi 6 Janvier 2017.- La situation reste très tendue aujourd’hui dans la Grand’Anse après l’arrestation suivie de l’extradition, hier jeudi, du sénateur élu de ce département, Guy Philippe, a appris Vant Bèf Info. 

La ville de Jérémie ce 6 janvier 2017


Des partisans de Guy Philippe en colère ont essayé de s’en prendre à des ressortissants étrangers qui sont logés dans un hôtel dans la métropole de la Grand’Anse. Des agents de la Police Nationale d’Haïti ont du intervenir afin de protéger ces personnes et éviter « cette chasse aux blancs », selon le correspondant de VBI à Jérémie.
Dans plusieurs communes de la Grand’Anse, les activités sont paralysées, des pneus enflammés sont érigés dans plusieurs artères et la situation reste très mouvementée par moment.

La route nationale #7 reliant Jérémie et Cayes est inaccessible.

Des manifestants gagnent les rues, sporadiquement, lançant des propos hostiles au Président Provisoire, Jocelerme Privert et aux étrangers. 

La Mairie de Dichity a été incendiée hier soir et le mari de l’ex candidate à la députation sous la bannière de UNITE, Hertha Papillon a reçu plusieurs coups de machettes au cours du mouvement de protestation. 

Vant Bèf Info

2 commentaires

  • pignard Stanley

    Mete munistat deyò nan Peyi sepu TT etranje al lakay yo

  • LA MINUSTAH DOIT QUITTER LE TERRITOIRE D’HAÏTI !!!
    Les exhortations politiques d’harcèlement et d’intimidations du « Core Group »» vis à vis des acteurs politiques haïtiens doivent cesser !!!
    Leurs incitations politiques d’harcèlement avec arrogance menaçante dans les affaires politiques internes d’Haïti, sont les témoignages des conduites d’ingérences politiques déloyales et méprisantes du respect de la souveraineté d’Haïti. Ce sont des conduites politiques délinquantes, hors normes des relations diplomatiques entre deux pays.
    Selon l’article 56 de la constitution haïtienne de 1987 et les cas déterminés par la loi haïtienne :
    ««L’Ambassadeur américain Peter Mulrean , Monsieur Kenneth Merten , Madame Sandra Honoré la représentante des nations unies et tous les membres du «Core Group Haïti» s’immiscent dans la vie politique et dans les affaires internes de l’État d’Haïti, ils doivent être expulsés immédiatement du territoire de la République d’Haïti.»»
    Leurs harcèlements et leurs intimidations politiques ainsi que leur manque de respect pour la nation haïtienne et le pays d’Haïti, doivent être éradiqués dans les relations politiques et diplomatiques de cette organisation étrangère avec Haïti.
    De plus, La pratique anomique du rôle interventionnisme (…) chronique de la communauté internationale en Haïti et l’étendue de la négativité de cette influence (…) dans les affaires internes et politiques du pays, sont des cellules cancéreuses néfastes pour le processus de la démocratie et du développement d’Haïti. Notamment où découlent à fortiori, les instabilités politiques et l’incapacité à relever les défis sociaux-économiques et humanitaires croissants que le pays d’Haïti (…) est confronté depuis !!!
    En plus des inquiétantes activités clandestines et trompeuses depuis certains ambassades et consulats situés au pays, influencées par les étrangers aux caractères préjudiciables pour le gouvernement haïtien et pour notre pays.
    Plus spécifiquement, ces actions cachées et illicites visant à déstabiliser, de saper et/ou à influencer le renversement du gouvernement constitutionnel du pays, dans le but d’atteindre des objectifs politiques, commerciales et/ou de contrats d’exploitations minières, ainsi que d’autres avantages de prédominances politiques de toutes sortes.
    «««(ATTENTION …ATTENTION…ATTENTION: aucun Président d’Haïti n’est à l’abri de ces menaces )»»»
    Pour atteindre ces objectifs de ces missions, ces ambassades et ces consulats ont recruté (des agents de renseignements ) et/ou des consultants et des conseillers haïtiens, qui leur fournissent des renseignements stratégiques sur la politique interne du gouvernement, sur l’État d’Haïti et ses institutions fondamentales qui sont préjudiciables pour le pays.
    Ces ambassades font les recrutements des agents de renseignements au sein des groupes de gangs, des activistes politiques, dans la fonction publique et auprès de certains hauts fonctionnaires de l’État, en fournissant des matériels d’espionnages tels que les appareils de photos , les enregistreuses miniatures et autres, offrant à partir de 100 , 200, 300 cent à 700 dollars Us par mois . Soit des activités d’espionnages qui devraient normalement être sanctionnées par la LOI no 4 du code pénal haïtien .
    D’où notamment nous demandons également que la Minustah et toutes les missions de L’ONU quittent le territoire de notre pays, tout comme Obama vient d’expulser les Russes pour ingérences dans le processus électoral aux États -Unis !!!
    Patriotiquement Jean-Ulrick Pavilus Criminologue Analyste
    Le 4 janvier 2017