​Haïti/Carburant:Le Président Privert veut à tout prix augmenter les prix des produits pétroliers

Le président de la République, Jocelerme Privert, a demandé aux représentants des associations syndicales de transport en commun et de chauffeurs de signer un protocole d’accord dans lequel est prévu une augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché local

Une réunion s’est tenue ce lundi 29 Août 2016, au Palais National (Port-au-Prince), entre le Chef de l’Etat et des représentants des syndicats de transport en commun et de chauffeurs.

Au cours des discussions, le Président Privert a présenté à ses interlocuteurs 5 scénarios possibles en vue de fixer à la hausse le prix du carburant à la pompe, a appris Vant Bèf Info d’une source de confiance :

– Premièrement : Une augmentation de 30 gourdes sur le gallon de la gazoline et du gazoil, et 25 gourdes sur le gallon du kérosène. 

– 2ème scénario : 25, 22 et 15 gourdes, une augmentation respectivement sur chaque gallon de la gazoline, du gazoil et du kérosène.

– 3ème : Une hausse des prix à hauteur de 22 gourdes sur chaque gallon de la gazoline, 16 gourdes sur le gazoil et 15 gourdes sur chaque gallon du kérosène. 

– La 4ème option : 16 gourdes seront ajoutés sur le gallon de la gazoline et du gazoil et 12 gourdes sur celui du kérosène. 

– 5ème : Un ajustement à la hausse de 15 gourdes sur les trois variétés des produits pétroliers.  

Les syndicalistes, qui, semble-il, ne sont pas sur la même longueur d’ondes que la Présidence, ont, de leur côté, demandé au Chef de l’état un délai de 24 heures au moins afin de réfléchir et de prendre des consultations autour de cette question avant de donner une réponse définitive.

Selon la copie du document de travail parvenue à la rédaction de Vant Bèf Info, et qui devrait être paraphée entre les 2 parties, il est stipulé en l’article 1 que :  » les parties reconnaissent la nécessité d’éliminer les subventions  (de l’Etat) sur les produits pétroliers … »

Entre autres, l’article 4 précise que :  » Les syndicats de transport en commun s’engagent à sensibiliser leurs membres sur le retour aux mécanismes d’ajustement automatique des prix, tel que prévu par la loi du 6 mars 1995 relative  aux assises sur les produits pétroliers ».

Ce protocole d’accord, (si les deux parties trouvent un consensus), devrait être signé entre l’Etat haïtien (et non la présidence) et les syndicats de transport en commun. Il est sujet alors à engager les prochains présidents d’Haïti.

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar