3 morts dans 2 accidents de la route au Cap-Haïtien.

Haïti/Accident de de circulation

3 morts dans 2 accidents de la route au Cap-Haïtien.

2 accidents sur la voie publique ont eu lieu le Samedi 2 juillet 2016 à l’entrée sud de la ville du Cap-Haïtien(département du Nord) respectivement vers 8 heures AM et 5 heures P.M. Bilan, 3 personnes sont décédées et une quinzaine d’autres sont sorties blessées.

Vers 8h AM, un autobus de l’Université Notre Dame d’Haïti (UNDH), esquivant un taxi moto a percuté une Nissan Pathfinder sur la route nationale numéro 1 à hauteur du quartier « Mombin Lataille ».

Le chauffeur du Nissan Pathfinder, Delima Antoine, jeune contre maître a trouvé la mort sur le coup, sa compagne un agent de la Police Nationale d’Haïti (PNH) est grièvement blessée et reçoit des soins dans un centre hôspitalier de la ville. Un enfant à bord du même véhicule est indemne. Le chauffeur de l’autobus s’en est sorti sain et sauf. Un juge de paix a procédé au constat légal de l’accident.

WhatsApp-Image-20160702 (1)

 

5heures P.M, dans la même zone, un deuxième accident impliquant un autre autobus de la compagnie de transport scolaire Dignité est rentré en collision avec un autre vehicule. Ce qui a occasionné la mort de 2 personnes, dont une fille de 8 ans et plusieurs blessés. Parmi les victimes, il y a un Inspecteur de police qui est grièvement blessé et qui est père de la fillette décédée. L’autobus de la compagnie « Dignite » transportait des gens revenant d’une cérémonie funéraire au Cap-Haïtien.

« L’excès de vitesse serait à l’ origine de l’accident ! Certains conducteurs qui circulent sur la Route Nationale No.1 conduisent comme s’ils se trouvaient dans le Cosmos et oublient qu’il y a des piétons qui traversent la route parfois au moment où on s’y attend le moins ! » a déclaré un riverain sou couvert d’anonymat.

 

Cette série d’accidents intervient dans la période des fêtes champêtres où souvent l’excès de vitesse côtoie la consommation d’alcool.

Au moment de la rédaction de ce texte, la direction de la police ne dispose d’aucun moyen pour détecter et réprimer l’excès de vitesse dans le pays.

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar