Haïti-Santé mentale : Hôpital psychiatrique Mars & Kline, SOS malades en difficulté !

Port-au-Prince, le 13 janvier 2016.- [Dossier spécial] Une tente à la barrière principale. Une cour sèche dépourvue de gazon, tel est l’aspect de bienvenue à l’hôpital psychiatrique Mars & Kline qui se donne pour mission de soigner des personnes souffrant de maladies mentales.

À la Salle de réception, un seul banc est là pour accueillir les visiteurs. Et, tout juste en face se trouve le couloir (sécurisé par deux portes en fer forgé) conduisant aux malades mentaux.

Divisées en deux parties, les sections hommes et femmes se composent  d’une cour interne et de plusieurs cellules logeant les malades. « Les plus maniaques sont placés dans des cellules à part », a fait savoir un médecin-résident.

Cependant ces cellules ressemblent à de véritables prisons et les malades mentaux font face à des problèmes divers, tels le manque d’eau potable, d’eau pour se laver, de nourriture et de salubrité.

 

L’odeur suffocante d’urine et celle que dégagent les malades envahissent l’espace. « On a soif et on n’a pas pris de douche depuis huit jours », déclarent plusieurs d’entre eux. De plus, ils sont nourris une fois par jour et peuvent passer plusieurs heures sans une goutte d’eau pour apaiser leur soif.

Situé à quelques mètres de l’Hôpital de l’université d’État d’Haïti (HUEH), communément appelé l’Hôpital Général, ce centre de psychiatrie confronte à la fois des problèmes d’ordre structurel et conjoncturel, a expliqué l’un des médecins-résidents sans toutefois donner des détails.

Cependant, malgré toutes ces difficultés, il y a des résultats. « Des 80 patients de la section où sont placés des hommes, cinquante d’entre eux sont traités avec les moyens du bord », se félicite le médecin-résident précédemment cité qui réclame une plus grande présence du Ministère de la santé publique et de la population (MSPP). Ce, en vue d’un meilleur fonctionnement de cet hôpital.

Environ une vingtaine de médecins, dont 14 résidents, 14 infirmières, plusieurs psychologues et d’autres membres du personnel assurent le soin des malades mentaux dans ce centre qui semble être abandonné à quelques pas de l’Hôpital Général … en chantier.

Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar