Arcahaie:Le cortège présidentiel attaqué, la présidence et la mairie condamnent

Samedi 8 Avril 2017.- La commune de l’Arcahaie a été, vendredi, la scène d’un vrai film hollywoodien. Des individus ont tendu une embuscade et attaqué le cortège présidentiel qui revenait d’une tournée officielle dans le Département de l’Artibonite, avons-nous appris à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI).

Cette attaque confirmée par la Présidence et la Mairie de l’Arcahaie a été perpétrée précisément dans la localité de Saintart, vendredi 7 avril 2017, en fin d’après-midi.

Arrivé dans la zone précitée, le cortège présidentiel est tombé sur des barricardes dressées sur la chaussée et des individus violents qui ont assailli les véhicules du cortège à coups de pierres.

Pour se frayer un passage les agents de l’unité de sécurité générale du Palais National (USGPN) ont riposté par des tirs. Des échanges de tirs ont eu lieu entre ces individus et les agents de sécurité du Chef de l’Etat. Toutefois, on ignore pour le moment s’il y a eu des blessés.

La Présidence, dans un communiqué daté du samedi 8 avril 2017, dont copie est parvenue à la rédaction de Vant Bèf Info, a qualifié cette attaque « d’actes terroristes » et de « barbarie ».

D’une seule voix, la Présidence et la Mairie de l’Arcahaie ont condamné « avec la plus grande rigueur » cet acte qui a porté atteinte à la vie du Président de la République, Jovenel Moïse.

« Ces actes constituent une menace grave contre la paix publique et la sûreté de l’Etat. Ils feront l’objet d’une investigation minutieuse et rigoureuse par les instances compétentes en vue de trouver leurs auteurs et de les déférer par devant les autorités judiciaires préposées à cet effet », peut-on lire dans le communiqué de la Présidence.

« Nous déplorons cette attitude de la part de gens motivés par des intentions autres que celles des riverains de l’Arcahaie. De pareils agissements violents ne sauraient justifier la révendication des natifs de la Cité du Drapeau », a, d’autre part, précisé le Conseil Municipal de l’Arcahaie.

Par ailleurs, il est à souligner que de simples citoyens qui fréquentent la route nationale #1, en traversant la commune de l’Arcahaie, sont souvent victimes des actes barbares de certains individus. Plusieurs véhicules de transport en commun et privés ont été soit incendiés ou ont eu leurs pare-brises cassés, des citoyens sont sortis blessés, dans le cadre d’un mouvement initié depuis plusieurs mois par des riverains pour exiger le retrait du décret présidentiel de Michel Joseph MARTELLY, du 5 juillet 2015 (publié dans le journal le Moniteur # 147, en date du 5 Août 2015), relatif à la création de cinq nouvelles communes dont celle des Côtes des Arcadins, dans le département de l’Artibonite.

Vant Bèf Info