Enfin un Président provisoire !

Haïti/Legislatif/Exécutif

L’ex-Sénateur de la République Jocelerme Privert, est élu, ce 14 février 2016, Président Provisoire de la République d’Haïti,  par le parlement au terme d’une séance en Assemblée Nationale marathon.

image

Le président provisoire Jocelerme Privert

Le parlement haïtien a enfin doté le pays d’un président provisoire. Il s’agit de l’ex-président de l’assemblée Nationale, Jocelerme Privert, qui a obtenu sur l’ensemble des votes, 77 voix favorables (13 au Sénat et 64 à la Chambre des Députés).

image

De G.à D. Déjean Belizaire, Jocelerme Privert et Edgar Leblanc Fils, les trois candidats à la présidentielle provisoire

Ses concurrents, l’ancien sénateur Edgar Leblanc Fils a eu 33 voix (9 au Sénat et 24 à la Chambre Basse) et l’ex-parlementaire Déjean Belizaire, 2 voix des députés.

Les élections ont été tenues au cours d’une séance en Assemblée nationale qui a duré près de 12 heures de temps d’horloge. Elle a démarré le samedi 13 février vers les quatre heures de l’après-midi pour prendre fin le lendemain matin à 3:50

image

Lors de la remise de l'écharpe présidentielle, le 7 février 2016, par l'ex Président Michel Joseph Martelly à Jocelerme Privert au Parlement

Après son élection à la magistrature suprême du pays, Jocelerme Privert a remis dans l’immédiat sa lettre de démission comme sénateur et a reçu l’écharpe présidentielle des mains du Député Cholzer Chancy, qui a assumé au cours de la séance, la fonction de président de l’assemblée Nationale.

Selon l’accord bipartite du 6 février 2016, paraphé entre, l’ex-chef d’état, Michel Joseph Martelly et les présidents des deux branches du parlement d’alors, respectivement, Jocelerme Privert et Cholzer Chancy, le président provisoire a 120 jours pour compléter le processus électoral.

Vant Bèf Info

3 commentaires

  • mathe

    M pa kanprann

  • Haïti, après cette longue traversée du Sahara,à besoin d un leader capable de conjurer l imminence d’une catastrophe humanitaire ,d’un chaos politique et d’un marasme économique sans précédent. Le dénouement trouvé à la crise tricephale pourra t-il guérir ce cancer qui gangrène le pays depuis le 1er janvier1804 à nos jours. On en doute fort: les enjeux sont de taille,les forces en présence qui s’entre-choquent laissent présager un apocalypse qui attend le pays déjà en ruine.
    Seul l émergence d’un leadership responsable ,d’un rassembleur animé d’un esprit de patriotisme pourra saisir ce taureau par les cornes.