Haïti-Carnaval-Politique : Quand Michel Martelly cible les journalistes Liliane Pierre-Paul et Jean Monard Métellus…

Le carnaval de Sweet Micky, la bande à Michel Martelly, tourne en boucle sur les téléphones de la plupart des admirateurs du président de la République. La diffusion de cette musique qui cible au passage deux journalistes séniors du pays est l’occasion pour l’ANMH de se positionner sur la question.

 

Port-au-Prince, le 1 février 2016.- Le président de l’Association nationale des medias haïtiens (ANMH), Hérold Jean-François dénonce la sortie de la méringue carnavalesque du président de la République, Michel Joseph Martelly, avons-nous appris à la rédaction de Vant bèf info (VBI).

 

« Je regrette que le Chef de l’État a fini par céder à la tentation, parce que cela fait plusieurs jours que le président avait annoncé la sortie de son carnaval », a déploré le directeur général de la Radio Ibo qui intervenait sur les ondes de radio Kiskeya.

 

Le président de l’ANMH a rappelé qu’il revient à chaque média de diffuser ou pas la méringue du Chef de l’État. Cependant, « au nom de la liberté d’expression, les médias devraient apporter leur solidarité aux deux journalistes », a reconnu Hérold Jean-François.

 

Aussi, faut-il se rappeler que les noms des journalistes n’ont pas été cités dans le carnaval de Michel Martelly. Toutefois, il n’est pas un secret pour personne que le président Martelly en appelant « ti lili » et « ti mona » dans sa méringue s’adresse à la directrice de programmation de la radio Kiskeya et au présentateur de l’émission « Ranmase ».

 

Les journalistes n’ont pas encore réagi officiellement sur le carnaval du Chef de l’État. Il est un fait qu’ils sont informés de la sortie de cette méringue très écoutée sur les réseaux sociaux (facebook, whatsapp, etc.).

 

À rappeler que le 21 janvier dernier, le président de la République, accompagné du premier ministre et du ministre chargé des élections, qui intervenait en direct sur le plateau de la télé Métropole, avait donné un aperçu aux journalistes et téléspectateurs / téléspectatrices de sa méringue.

 

La grande question qui se pose actuellement : le président parviendra-t-il à jouer cette méringue sur le parcours du défilé au Champ de mars?

 

Vant bèf info (VBI)

Un commentaire

  • Serge Turenne

    Ou est la liberte d’expression prone par la presse. Particulierement les Journalistes en question. Quand ils accusent ou faire des difamations contre le President Martelly et sa famille ou etait le president due l’ANMH Herold Jean François. Quand le piment saute aux yeux cela brulé!