Haïti-Circulation : Quand la sécurité routière fait défaut…

L'un des bus impliqués dans l'accident du 25 décembre à Cadiac

L’un des autobus impliqués dans l’accident du 25 décembre à Cadiac

Port-au-Prince, le 26 décembre 2015.- Le vendredi 25 décembre 2015 est marqué par plusieurs accidents de la route qui ont occasionné notamment la mort de plus d’une dizaine de compatriotes. Ces accidents se sont produits sur différents axes routiers du pays, avons-nous appris à la rédaction de Vant bèf info (VBI).

 

L'autre autobus impliqué dans l'accident à Cadiac

L’autre autobus impliqué dans l’accident à Cadiac

D’abord sur la Route nationale # 2 (RN2). Un camion assurant le trajet Port-au-Prince / Jérémie est entré en collision avec un autobus qui assure le transport Cayes / Port-au-Prince. L’accident a eu lieu dans une localité appelée « Cadiac », non loin de la commune de Fonds-des-Nègres. On parlait de plus d’une dizaine de morts et de blessés en guise de bilan.

 

Ensuite, dans la commune de Carrefour précisément sur la « route des rails », un minibus a chaviré et faisait environ dix victimes. Ces dernières ont été transportées d’urgence à l’hôpital.

 

À la rue Panaméricaine, dans la commune de Pétion ville, un pick up dont les freins auraient lâché a fait environ trois morts et plusieurs blessés. L’accident s’est produit en face d’une école appelée Marguerite d’Youville. La plupart des victimes attendaient un tap tap pour se rendre au centre-ville, a précisé un témoin à notre rédaction.

 

Si les autorités policières avaient annoncé, au cours de la semaine, des dispositions pour contrecarrer l’action des bandits qui s’apprêteraient à troubler « la fête », cependant les responsables de la protection civile, du Centre ambulancier national (CAN) et de l’Office d’assurance véhicules contre tiers (OAVCT), entre autres, n’avaient rien prévu (publiquement) pour limiter les accidents de la route.

 

La protection civile se cantonne dans son rôle visant à courir après les cyclones, le Centre ambulancier national (CAN) à transporter des blessés et l’OAVCT à réaliser des constats après les accidents. Ce, après des heures d’attente. Quand est-il du volet de prévention et de sensibilisation sur la réduction des accidents de la circulation ?

 

Sur quelques rares stations de radio et chaines de télévision, dans le temps, on diffusait des spots de sensibilisation sur les précautions à prendre pour prévenir des accidents. Un basketteur canadien d’origine haïtienne était rentré au pays dans le but d’appuyer ces efforts visant à réduire les accidents de la circulation. La Minustah y contribuait également en plaçant quelques pancartes çà et là sur la plupart de nos routes… Et maintenant… quels sont les résultats ?

 

Les autorités ont-elles pris le temps d’évaluer ces campagnes de sensibilisation ou prévention ? Quels sont les corrections à apporter afin de rendre meilleures ces différentes campagnes ? Personne ne sait dans la mesure où la plupart de ces spots ont été réalisés pour plaire aux enfants et non pour porter des adultes à adopter un comportement rationnel et raisonnable au volant de son véhicule.

 

 

Vant bèf info (VBI)