Haïti-Élections : La mission de l’OEA débarque

Port-au-Prince, le 1 février 2016.- La Mission spéciale de l’Organisation des États Américains (OEA) est arrivée en Haïti le dimanche 31 janvier 2016, avons-nous appris à la rédaction de Vant bèf info (VBI) à travers un communiqué publié sur le site internet de l’organisation.

Vue partielle du déroulement d'une séance à l'OEA

Vue partielle du déroulement d’une séance à l’OEA

Selon ledit communiqué, cette mission est dirigée par le président du Conseil permanent de l’OEA et représentant permanent d’Antigua-et-Barbuda, Ronald Sanders.

 

D’autant plus, elle est « composée de Leonidas Rosa Bautista, représentant permanent près l’OEA, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien Procureur général du Honduras ; Sonia Johnny, ancienne représentante permanente de Sainte-Lucie près l’OEA ; Gabriel Bidegain, Conseiller politique du Secrétaire général de l’OEA et de Steven Griner, Directeur du département de la durabilité démocratique et des missions spéciales de l’OEA. La Mission comptera sur le soutien de Frédéric Bolduc, Représentant spécial du Secrétaire général de l’OEA en Haïti », lit-on dans ce communiqué.

 
Ce communiqué, qui ne précise aucun calendrier de rencontres avec des acteurs impliqués dans la crise postélectorale, affirme que c’est le président de la République, Michel Joseph Martelly, qui a sollicité cette mission.

 

Celle-ci a été « mise en place par le Conseil permanent lors de sa session du 27 janvier, a pour objectif de collaborer pour que les Haïtiens parviennent à un accord suite à la suspension du second tour des élections présidentielles. Pour ce faire, elle établira le dialogue avec les principaux acteurs politiques et sociaux d’Haïti. »

 
« La solution doit être approuvée par les Haïtiens », a rapporté le communiqué de l’OEA qui citait le Secrétaire général de l’organisation hémisphérique, Luis Almagro. Ce dernier a précisé, selon ledit communiqué, qu’il a été « demandé au Président Martelly et au Président du Sénat, Jocelerme Privert, que le mécanisme de gouvernement qui sera adopté à la fin du mandat du Président Martelly, le 7 février, soit entériné par la Cour de cassation (cour suprême) et qu’il reste en place le moins longtemps possible. »

 
« A l’issue de ses travaux à Port-au-Prince, la mission présentera un rapport au Conseil permanent de l’OEA » a conclu ce communiqué qui porte la date du 29 janvier 2016.

 

Le Naturalisme Bar