Haïti-Politique : L’UNOH presse les acteurs politiques à trouver une solution à la crise

De G. à D. Cadet Ebens, Josué Mérilien et Pyram Lagirois

De G. à D. Cadet Ebens, Josué Mérilien et Pyram Lagirois

Port-au-Prince, le 4 décembre 2015.- L’Union nationale des normaliens haïtiens (UNOH) a exhorté les acteurs politiques à rechercher une « solution à l’haïtienne » à la crise post-électorale que connaît le pays suite aux élections des 9 août et 25 octobre 2015, lors d’une conférence de presse donnée ce 4 décembre courant, a constaté un reporter de Vant bèf info (VBI).

Le Coordonnateur de l’UNOH a dénoncé l’intention du président de la République, Michel Joseph Martelly, d’instaurer un régime dictatorial dans le pays. Pour preuve, Josué Mérilien a souligné notamment les différents cas de brutalité policière enregistrée lors des manifestations de l’opposition dans la Capitale et l’attaque armée perpétrée contre les locaux de radio Kiskeya, dans la nuit du 30 novembre au 1e décembre 2015.

« Si les acteurs politiques haïtiens ne trouvent pas une solution à cette crise d’ici le mois de janvier, les élèves, étudiants et les organisations sociales seront invités à descendre dans les rues pour faire échec à la velléité du Chef de l’État d’établir un régime dictatorial dans le pays », a averti Josué Mérilien.

Le responsable de la coordination communale de Port-au-Prince, au sein de l’UNOH, Cadet Ebens a, pour sa part, dénoncé l’ingérence de la communauté internationale dans les affaires internes du pays.

Il en a profité pour critiquer le comportement des « membres du gouvernement qui ne font rien pour lutter contre la cherté de la vie, la dégringolade de la gourde et l’absence de création d’emploi au sein de l’économie haïtienne. »

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar