Haïti-Gouvernance-Élections : L’Exécutif divisé sur la formation de la commission d’évaluation électorale ?

Au cours d’une retraite réalisée par le gouvernement Jean-Charles, le président provisoire de la République a laissé croire qu’une commission peut être formée en vue de la vérification des élections de 2015. Le Premier ministre, lui, a préféré réclamer plus de temps afin de se prononcer sur la question.

 

Vue partielle des membres du gouvernement à la retraite gouvernementale

Vue partielle des membres du gouvernement à la retraite gouvernementale

Port-au-Prince, le 6 avril 2016.- Au cours de la « retraite gouvernementale » tenue à l’hôtel Caribe convention center (Pétion-ville, Est de la Capitale), le mercredi 6 avril 2016, le Président provisoire de la République, Jocelerme Privert s’est montré optimiste quand à la formation de la commission de vérification électorale.

 

Selon le président Privert, « cette commission est indispensable pour la création de la confiance et la stabilité dans le pays ». Le Chef de l’État a, par ailleurs, rappelé que la commission d’évaluation des élections relève des « exigences des acteurs politiques, économiques et sociaux rencontrés durant ces derniers jours ».

 

Le Premier ministre Enex Jean-Charles, lui, a préféré réclamer plus de temps afin de se prononcer sur la formation de la commission de vérification électorale au cours de la semaine prochaine, a constaté un reporter de Vant bèf info (VBI).

 

Le Conseil électoral provisoire (CEP) est l’instance chargée de la réalisation des élections et le gouvernement, lui, doit créer un climat en vue de favoriser le bon déroulement des prochaines compétitions électorales, a reconnu le Chef du gouvernement qui intervenait en marge de la « retraite gouvernementale ».

 

Selon le Premier ministre Enex Jen-Charles, les objectifs de celle-ci consistent notamment à partager des informations sur les outils disposés par les membres du gouvernement en vue d’accomplir leur tâche, renforcer la cohésion au sein du gouvernement et déterminer une feuille de route en ce qui concerne l’action de ce dernier.

 

Ces objectifs devraient être réalisés dans un contexte d’austérité budgétaire, a précisé Enex Jean-Charles qui affirme que la priorité du gouvernement est fixée dans l’accord du 6 février 2016 qui préconise la poursuite des élections de 2015.

 

« Et, c’est sur la base de cet accord que ce gouvernement a été mis en place », a martelé le Premier ministre qui répondait aux questions des journalistes au terme de la présentation des plans d’action des ministères et organismes autonomes formant le gouvernement et l’administration publique.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar