Haïti-Justice : Des citoyens haïtiens dans le viseur de la justice

Marc Antoine Accra et Alix Célestin frappés d’interdiction de départ

 

Port-au-Prince, le 6 avril 2016.- Le nouveau commissaire du gouvernement de Port-au-Prince a confirmé dans les colonnes du journal Le Nouvelliste (5 avril 2016) « avoir acheminé, mardi, au bureau de l’immigration et de l’émigration, des avis d’interdiction de départ concernant plusieurs justiciables, dont le directeur général de l’APN, Alix Célestin et l’homme d’affaires Marc Antoine Accra ».

Le DG de l'APN, Alix Celestin

Le DG de l’APN, Alix Celestin

Le premier est frappé de cette mesure suite à des contrats mirobolants passés au nom de l’Autorité portuaire nationale (APN) sans appel d’offre, lit-on dans le journal.

 

« J’ai vu que l’État a passé un simple contrat avec un consortium pour la manutention qui est entre 700 et 800 millions de gourdes. Je n’ai pas vu d’appel d’offres dans le dossier », a précisé le journal qui citait le nouveau Chef de poursuite au Parquet de Port-au-Prince.

L'homme d'affaires, Marc Antoine Accra

L’homme d’affaires, Marc Antoine Accra

En ce qui concerne l’homme d’affaires Marc Antoine Accra, celui-ci est frappé de l’interdiction de départ par rapport au dossier du bateau, qui contenait de la cocaïne et de l’héroïne, intercepté dans la rade de Port-au-Prince, en avril 2015.

 

Le Manzanares, ce bateau battant pavillon panaméen et en provenance de la Colombie, transportait à son bord « une cargaison de sucre commandée par Nabatco, l’entreprise de Marc Antoine Accra », a précisé ledit journal.

 

Cependant des agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS) ont pu remarquer que des « produits illicites » se trouvaient enfouis entre les milliers de tonne de sucre.

 

« En attendant l’approfondissement de ce dossier, je crois qu’il y a des gens qui doivent être à la disposition de la justice. C’est pourquoi j’ai pris une mesure conservatoire d’interdiction de départ contre Accra et Co », a affirmé le nouveau commissaire du gouvernement, Me Jean Danton Léger cité par le journal.

 

Ce bateau transportait plusieurs centaines de kilos de cocaïne, entre autres. Avant l’intervention des agents de la BLTS, une bonne partie de la drogue avait déjà été récupérée. Selon ce qu’a rapporté le journal, les individus arrêtés dans le cadre de ce dossier ont été libérés…

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar