Haïti : L’opposition politique commémore le massacre de la ruelle Vaillant

Port-au-Prince, le 30 novembre 2017.- L’opposition politique, à travers une manifestation de rue, a commémoré hier 29 novembre, le massacre qui a été perpétré à la ruelle Vaillant (Port-au-Prince), le 29 novembre 1987, à l’intérieur même d’un centre de vote logé à l’école nationale Argentine Bellegarde.

Le leader de la plateforme Pitit Desalin (au milieu) au cours de la manifestation au Champ de mars

Cette manifestation qui a démarré au boulevard La Saline a parcouru plusieurs rues au centre-ville de Port-au-Prince pour aboutir à la ruelle Vaillant. De ce lieu, les dirigeants de ce mouvement ont alors déposé une gerbe de fleurs en la mémoire des victimes de ce massacre.

 

L’une des porte-paroles de l’opposition, Marjorie Michel, au cours d’un message de circonstance a dénoncé ce qu’elle appelle « l’hypocrisie » du Chef de l’État qui, dans la matinée, a déposé une gerbe​ de fleurs en mémoire des victimes de la ruelle Vaillant.

 

« Les tenants de ce massacre d’hier appartiennent au secteur politique du président Jovenel Moise », a lancé l’ancienne ministre à la condition féminine et aux droits des femmes sous l’administration du feu Président René Préval en 2009.

 

La manifestation de l’opposition s’est déroulée sans incident majeur et la présence du responsable de la plateforme politique « Pitit Dessalines », Moïse Jean-Charles, récemment revenu au pays après son hospitalisation à Cuba, a été remarqué sur le parcours.

 

Les manifestants ont fait part de leur intention d’intensifier la mobilisation contre le retour de l’armée, la mise en place d’un Conseil électoral permanent et celle du Conseil constitutionnel par le Chef de l’État.

 

Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire