Haiti : Une marche contre la corruption dispersée par la police

Port-au-Prince, le 6 décembre 2017.- Comme annoncée par des représentants du Collectif 4 décembre et ses alliés, la marche réalisée à Port-au-Prince, hier dans le but de dénoncer la corruption qui gangrène le pays, n’a pas tenu toutes ses promesses.

Pancarte de l’un des manifestants à la marche…

Une fois arrivée à l’angle de la Grand-rue et rue Pavée, un haut dispositif policier attendait déjà les manifestants munis pour la plupart de pancartes hostiles à certains hommes politiques, ceux du secteur privé des affaires sans oublier la presse qui, selon les protestataires, accorde la parole à des corrupteurs et corrompus.

 

Le responsable de l’organisation dénommée Orientation démoceatique pour Haiti (ODEP-Haiti), récemment créée, Assad Volcy a été agressé à l’avenue John Brown (Lalue), non loin de la ruelle Dufort, par des militants politiques issus probablement de la même mouvance que lui.

Assad Volcy protégé par des agents de la PNH

Ces militants ont reproché à Assade Volcy son « manque de conviction » dans la bataille politique. Aussi, l’un d’entre eux a rappelé que Assade Volcy jouissait du pouvoir, en 2016 sous l’administration du président Jocelerme Privert.

 

Arrivés à la Grand-rue, les manifestants s’étaient montrés déterminer à se rendre devant les locaux du Parlement. En voulant empêcher que la situation dégénère, dans les parages du parlement, les agents de la PNH ont fait usage de gaz lacrymogène, de canon à eau… en vue de disperser les manifestants.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire