Haïti-Politique : La manifestation des ouvriers dispersée par la police

Port-au-Prince, le 22 mai 2017.- Pour une nouvelle fois, des ouvriers et ouvrières notamment ceux de la Société nationale de parc industriel (SONAPI) ont gagné les rues ce 22 mai pour exiger un salaire​ minimum de 800 gourdes soit environ 12 dollars américains, avons-nous appris à la rédaction de Vant bèf info (VBI).

Vue partielle de la manifestation des ouvriers/ouvrières peu de temps avant l’intervention de la PNH

Selon des informations parvenues à notre rédaction, la manifestation des ouvriers a été dispersée par les agents de la Police nationale d’Haiti (PNH) qui ont fait usage de gaz lacrymogène, entre autres.

 

Des ouvriers présents à cette manifestation ont critiqué le comportement des agents de la PNH qui ont violé leur droit de manifester sur la voie publique.

 

Les responsables de l’Association des industries d’Haiti (ADIH) ont exprimé, la semaine écoulée, leur préoccupation face aux différentes manifestations des ouvriers…

 

À rappeler que le salaire minimum des ouvriers des industries d’assemblage est de 300 gourdes par jour soit 4.50 dollars américains.

 

Vant bèf info (VBI)