Haïti-Politique : Quand Marie Lucie Bonhomme Opont justifie son retrait à l’antenne

Port-au-Prince, le 11 janvier 2016.- La journaliste Marie Lucie Bonhonne Opont a, dans une note lue le lundi 11 janvier sur les ondes de Radio vision 2000, justifié son retrait à l’antenne (Radio vision 2000 et Téléplurielle chaine 44). Selon la présentatrice vedette du journal Info vision, elle  a fait ce retrait à l’antenne momentanément parce qu’elle « vit en couple avec le président du Conseil électoral provisoire (CEP), Pierre Louis Oppont ».

 

Marie Lucie Bonhomme Opont au cours de la présentation de son émission de télé sur la chaine 44

Marie Lucie Bonhomme Opont au cours de la présentation de son émission de télé sur la chaine 44

 

Cet arrêt momentané qu’a observé la journaliste sénior pendant environ 3 mois est dû à cause de l’éthique et la déontologie du journaliste qui, selon elle, sont des notions fondamentales dans le champ journalistique.

 

« Depuis quelques semaines, je suis partagée à l’idée de rester cantonner strictement dans un rôle d’observateur du fait de ma situation personnelle ou de joindre ma voix à ceux qui tirent la sonnette d’alarme face à la tournure inquiétante que prennent les événements », a poursuivi Marie Lucie Bonhomme Opont qui affirme que la seconde option s’imposait à la « journaliste d’engagement et la citoyenne concernée » qu’elle est.

 

Marie Lucie Bonhomme Opont a déclaré, par ailleurs, qu’elle est « extrêmement préoccupée par la décision du Conseil électoral provisoire et de l’exécutif de fixer le second tour de la présidentielle au 24 janvier prochain, alors que vraisemblablement l’un des deux candidats ne répondra pas à l’appel », car selon elle « les résultats d’un scrutin organisé dans ces conditions ne peut que contribuer à empirer la crise avec des conséquences désastreuses sur la vie de la population ».

 

Avec le support de la communauté internationale, les autorités haïtiennes foncent « en mode adelante !» dans l’objectif d’avoir un président élu le 7 février 2016.  « Les États-Unis, le Canada, les observateurs de l’OEA, de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne, la France, etc. pousse de toute leur force la machine contre le mur », a constaté Marie Lucie.

 

Elle s’est questionnée sur la motivation de la communauté internationale dans son désir visant l’aboutissement de ce processus électoral. Sur ce, elle s’est mise d’accord sur le fait que c’est la population qui en paiera les conséquences d’une telle mésaventure électorale.

 

Pour finir, Marie Lucie Bonhomme Opont invite le peuple haïtien à se ressaisir. Pour cela, il faut parvenir à convaincre le CEP à stopper la machine électorale et prendre le chemin du dialogue. Ce, dans le but de prévenir la catastrophe politique qui s’annonce sur le pays.

 

Sans donner une date précise en ce qui concerne son retour à l’antenne, la journaliste s’est contentée de conclure sa note en disant à très bientôt.

 

La bande sonore de la note lue par Marie Lucie Bonhomme Opont sur la Radio vision 2000, ce 11 janvier 2016

 

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar