Haïti-Presse : Dischler Marcelin installé aux commandes de la RTNH

Port-au-Prince, le 4 mai 2016.- Le ministre de la culture et de la communication, Marc Aurèle Garcia a procédé, le 3 mai 2016, à l’installation de Dischler Marcelin au poste de Directeur général de la Radio télévision nationale d’Haïti (RTNH), a constaté un reporter de Vant bèf info (VBI).

De G. a D. Le DG sortant Gamall J. Augustin, le DG de la RTNH, Dischler Marcelin et le ministre de la culture et de la communication, Marc Aurele Garcia

De G. a D. Le DG sortant Gamall J. Augustin, le DG de la RTNH, Dischler Marcelin et le ministre de la culture et de la communication, Marc Aurele Garcia

Au terme d’une rencontre de quelques minutes entre le Directeur général sortant, Gamall Jules Augustin et celui qui a pris ses nouvelles fonctions à la tête de l’institution, le ministre de la culture et de la communication, accompagné des membres de son cabinet, des employés (e) de la Rtnh dont l’ex Directeur général, entre autres, a visité quelques espaces au niveau de la télévision.

 

Au cours de son allocution, Gamall J. Augustin a rappelé les différentes missions qu’il devrait accomplir à la tête de l’institution. Parmi ces missions : « la numérisation de la Tnh, la rénovation des studios, la retransmission du festival des arts de la Caraïbe (CARIFESTA) et des élections ».

 

Si l’ex Directeur général a reconnu que la retransmission du CARIFESTA ainsi que les élections ont été réalisées selon les objectifs fixés. Cependant, la numérisation de la télévision et la rénovation des studios n’ont pas tenu leur promesse, car la Télévision nationale d’Haïti (TNH) a une couverture évaluée à 50%, a indiqué Gamall J. Augustin.

 

Pour sa part, le ministre de la culture et de la communication, Marc Aurèle Garcia, a placé cette installation dans le contexte de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse. Le ministre en a profité pour lire le message du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon qui prône la « nécessité d’encadrer les médias qui représentent les yeux et les oreilles de la population ».

 

Le ministre a aussi rappelé que la liberté de la presse, quoique effective dans le pays, est un acquis trouvé au prix de nombreux sacrifices, car des journalistes ont été assassinés sous le régime des Duvalier à cause de leur prise de position. Aussi, a-t-il rappelé que le journaliste Jean Léopold Dominique a également été assassiné dans le cadre de l’exercice de la profession.

 

Le nouveau Directeur général de la RTNH, Dischler Marcelin a promis de faire de ces médias d’État une « référence certaine dans la diffusion des informations issues de sources fiables et crédibles ».

 

Il a par ailleurs sollicité la collaboration du personnel de la Rtnh en vue d’accomplir sa mission. Aussi, a-t-il rappelé qu’il a travaillé à la radio à titre de directeur de l’information et à la télévision comme directeur administratif.

 

Le nouveau Directeur général de la Rtnh n’a pas caché son intention de solliciter un audit de l’institution par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA).

 

La Rtnh a connu, sous l’administration du président Michel Joseph Martelly, plusieurs Directeurs généraux dont Bernier Sylvain (BS), Emmanuel Ménard, Joe Damas, Harison Ernest, Herold Israël et Gamall J. Augustin.

 

Vant bèf info (VBI)