Haïti-Salaire minimum : 800 gourdes, des ouvriers maintiennent la pression

Port-au-Prince, le 26 juin 2017.- Des ouvriers et ouvrières du secteur de la sous traitance sont actuellement dans les rues de Port-au-Prince dans le but de réclamer un salaire minimum de 800 gourdes ainsi que des meilleures conditions de travail dans les usines, a constaté un reporter de Vant Bèf Info (VBI).

Des ouvriers/ouvrières sur la route de l’aéroport, le 26 juin 2017

Des organisations syndicales telles que: la Centrale nationale des ouvriers haïtiens (CNOHA), PLASIT-BO et Gosttra-Ctsp avaient appelé à la réalisation de cette marche pacifique qui se rend devant les locaux du Ministère des affaires sociales et du travail (MAST), en passant par l’avenue Martin Luther King, Lalue, avenue Lamartinière et Charles Sumner.

 

Munis de pancartes et de branches d’arbres, ces ouvriers et ouvrières chantent et dansent au rythme des musiques de circonstance diffusées à travers un mobile sonore qui accompagne la manifestation.

 

À rappeler que le Président de la République, Jovenel Moise, avait installé, le 7 juin 2017, au Palais national, le Conseil supérieur des salaires (CSS) dont la mission est de fixer le salaire minimum.

 

Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar