Haiti-Salaire minimum : Les ouvriers mettent la pression…

Plusieurs centaines d’ouvriers ont encore investi les rues de la Capitale​ pour réclamer l’augmentation du salaire minimum à 800 HTG.

 

Port-au-Prince, le 11 juillet 2017.- Pour la deuxième journée consécutive, au cours de cette semaine, les ouvriers et ouvrières de la sous traitance ont gagné les rues pour réclamer la fixation du salaire minimum à 800 gourdes ainsi que des avantages sociaux, a constaté un rédacteur de Vant bèf info (VBI).

Vue partielle de la marche des ouvriers et ouvrières

Regroupés, tôt ce matin, au sein de la Société nationale de parc industriel (SONAPI), les ouvriers munis notamment de branches d’arbres ont marché dans plusieurs rues de Port-au-Prince et ses environs.

 

Au cours de leur parcours, ces ouvriers ont lancé des propos hostiles à l’encontre du gouvernement qui, selon eux, ne veut pas accorder un salaire minimum décent aux ouvriers, entre autres.

Des ouvriers et ouvrières sur la route de l’aéroport aujourd’hui 11 juillet

Aussi, ont-ils promis de se rendre au parlement, sous un soleil de plomb, afin de transmettte leurs revendications au pouvoir législatif.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar