Haiti-Salaire minimum : Les ouvriers projettent de regagner les rues

Port-au-Prince, le 25 juillet 2017.- Des représentants de plusieurs organisations syndicales ont annoncé aujourd’hui 25 juillet la reprise des manifestations à travers les rues de Port-au-Prince, afin de forcer l’administration du président Jovenel Moise à fixer le salaire minimum à 800 gourdes par jour, a constaté Vant bèf info (VBI).

Au milieu, le Coordonnateur général de la Centrale nationale​des ouvriers haitiens (CNOHA), Dominique Saint-Éloi

La plateforme des syndicats des usines de textile (PLASIT-BO), la Centrale nationale​ des ouvriers haitiens (CNOHA-ROHAM ), entre autres, ont appelé les ouvriers à se présenter devant les locaux de la Société nationale des parcs industriels (SONAPI), le lundi 31 juillet 2017 tôt dans la matinée.

 

Le Coordonnateur général de la CNOHA, Dominique Saint-Éloi a annoncé que la marche des ouvriers partira de la SONAPI, le 31 juillet 2017, pour arriver devant le bureau régional (Ouest) du Ministère des affaires sociales et du travail (MAST).

 

Aussi, a-t-il prévu de marquer une pause près du bureau de l’Office national d’assurance vieillesse (ONA), à Delmas 17, dans le but d’attirer l’attention des responsables de cette institution sur la nécessité d’assurer les ouvriers du textile.

 

Suite à la publication du rapport du Conseil supérieur des salaires (CSS), le 12 juillet 2017, où une augmentation de 35 gourdes a été proposée aux ouvriers, le ministre des affaires sociales, Roosevelt Bellevue avait demandé aux membres du CSS d’approfondir les recommandations contenues dans ledit rapport.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar

Un commentaire