Haïti-santé : Faites gaffe ! Conjonctivite est là

Port-au-Prince, le 23 mai 2017.- Une épidémie de conjonctivite virale sévit actuellement dans divers départements du pays, a constaté Vant bèf info (VBI).

Les yeux d’un malade atteint de conjonctivite

Selon le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP), il s’agit d’une maladie plutôt endémique avec des pics observés durant les mois de mars, avril et mai 2017.

 

Marline (prénom choisi par notre rédaction) est une jeune stagiaire au poste d’assistante administrative dans une petite entreprise de Port-au-Prince. Depuis deux jours, elle ne peut plus se rendre à son bureau.

 

Pour cause, elle a des démangeaisons excessives au niveau de ses paupières et ses yeux présentent une couleur d’un rouge vif. « Mes yeux pleures du matin au soir. Je vois trouble », se plaint la jeune fille qui explique que ses symptômes la gênent au quotidien.

 

Marline fait partie des milliers de gens qui souffrent ces derniers jours de cette pathologie oculaire. La conjonctivite virale connue en Haïti sous le nom d’ »Azoumounou » est une affection de l’œil avec comme symptômes : rougeur, larmoiement et démangeaison.

 

Classée parmi les infections oculaires bénignes, la conjonctivite pourrait pour autant causer des atteintes visuelles irréversibles en absence d’une bonne prise en charge, explique l’ophtalmologue Richard Colinces Fils, joint au téléphone par la rédaction de Vant bèf info (VBI).

 

Le spécialiste en santé déplore le mauvais comportement de certains malades qui préfèrent s’adonner à l’automédication au lieu de se rendre dans un centre de santé.

 

De telles pratiques, de l’avis du médecin, sont à éviter. Car, dit-il, les traitements traditionnels peuvent avoir des effets néfastes sur l’organe de la vue.

 

Prévenir vaut mieux que guérir…
« Face à tous ces risques, conseille le spécialiste, la première barrière contre les conjonctivites virales est donc… l’hygiène. Celle des mains, donc, mais aussi celle de l’œil ».

 

Se laver les mains régulièrement au cours de la journée. Avant et après les repas, après chaque passage aux toilettes naturellement mais aussi après avoir serré la main des autres… Bref, toutes les occasions sont bonnes. Quant à nos yeux, eux aussi ont besoin d’une toilette quotidienne, prévient l’ophtalmologue.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar