Haïti-Santé : Pour une Haïti sans tabac, préconisent des professionnels de santé

Port-au-Prince, le 31 mai 2017.- Le « groupe Santé Pam » tire la sonnette d’alarme sur les méfaits de la consommation du tabac sur la santé, à l’occasion de la journée mondiale sans tabac, le mercredi 31 mai 2017.

Une cigarette (photo archives)

« C’est décidé : j’arrête ! » tel est le thème de ladite journée, cette année. Selon le coordonnateur national de ce regroupement de professionnels sanitaires, joint au téléphone par la rédaction de Vant bèf Info (VBI), le tabagisme est une véritable menace de santé publique.

 

Il est la conséquence d’une multitude de cas de cancers et autres types de pathologies incurables. Le docteur Johnny Descollines cite en exemple l’accroissement, ces dernières années, des cancers du poumon, de l’œsophage, du colon, du sein et du cerveau.

 

«La molécule responsable de tous ces dégâts dans l’organisme humain est la nicotine » que contient les feuilles de tabac.

 

Pour le jeune spécialiste en santé, «si rien n’est fait, le tabagisme serait le prochain fléau du siècle, surtout dans les pays à faibles revenus dont Haïti ».

 

De son côté, le psychologue clinicien Frantz Gallant, n’y va pas par quatre chemins : «le tabagisme a pris malheureusement des proportions alarmantes chez les jeunes, au cours de ces deux dernières décennies», a déploré le psychologue.

Influence négative de ses pairs, imitation du geste d’un fumeur, propagande, sont entre autres causes de l’augmentation du taux de tabagisme en Haïti.

 

À l’occasion de la journée mondiale sans tabac, ce 31 mai, le psychologue Frantz Gallant invite la population à pratiquer l’abstinence afin de se préserver contre les méfaits de cette substance qu’il considère comme un poison mortel.

 

Frantz Gallant en a profité pour encourager l’élaboration d’une loi capable de régulariser la consommation et la vente des produits dérivés du tabac.

 

Vant bèf info (VBI)

Laisser un commentaire