Haiti-Sécurité : Bévue à Martissant, l’enquête de la PNH rendue publique

Port-au-Prince, le 6 décembre 2017.- L’inspection générale de police nationale d’Haiti (IGPNH) a présenté hier le rapport d’enquête relatif à l’opération de l’institution policière qui s’était mal tournée, le lundi 13 novembre 2017, à Grand-ravine dans le quartier de Martissant (Sud de la Capitale) où environ 12 personnes ont été tuées dont 2 agents de la PNH.

 

Selon le porte-parole a.i de l’IGPNH, l’inspecteur divisionnaire Jean-Claude Benjamin, 2 lettres de blâme ont été adressées à des agents « fautifs », une mise en disponibilité octroyée à l’un d’entre eux, des accompagnements psychologiques au profit des membres de la famille des policiers tués au cours de l’opération ainsi que des membres de la famille des personnes tuées parmi la population civile.

 

Aussi, l’IGPNH a-t-elle rappelé que l’agent soupçonné d’avoir tué des innocents serait en cavale peu de temps après l’événement.

 

Jean Claude Benjamin en a profité pour dresser le bilan des actions posées par la police au cours du mois de novembre.

 

« Sur 469 dossiers traités par la PNH, 82 convocations ont été réalisées, 123 cas d’audition ont été entendus, 14 enquêtes de voisinage menées, 6 agents placés en isolement, 7 mesures conservatoires ont été prises contre des agents de l’institution policière », a-t-il expliqué.

 

Le porte-parole a.i de l’IGPNH a, en outre, invité les agents de ladite institution à la prudence, car les malfrats vont profiter de la période de noël et du nouvel an pour commettre des actes illicites…

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire