Haïti-Sécurité : La PNH appelle la population à garder son calme

Environ 24 heures après la fin du mandat constitutionnel du président de la République, la Police nationale d’Haïti (PNH) réaffirme sa détermination à assurer la sécurité des vies et biens des citoyens sur le territoire national.

Le Directeur général de la Police nationale d'Haiti (PNH), Godson Orélus à la conférence de presse du 8 février 2016

Le Directeur général de la Police nationale d’Haiti (PNH), Godson Orélus à la conférence de presse du 8 février 2016

Port-au-Prince, le 8 février 2016.- Le Directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Godson Orélus a déclaré que l’institution policière est prête à garantir « l’ordre public dans cette conjoncture politique compliquée et difficile à la fois », a constaté un reporter de Vant bèf info (VBI).

 

Le « commandant en chef » de l’institution policière a fait cette déclaration au cours d’une conférence de presse donnée ce lundi au local de la direction générale de la PNH, à Pétion-ville.

 

« Durant ces 3 derniers jours notamment le 7 février, des manifestants ont eu un comportement raisonnable », s’est félicité Godson Orélus qui a précisé qu’à l’intérieur des manifestations de l’opposition, des agents de la PNH ont noté des manifestants qui avaient empêché à d’autres de commettre des actes de vandalisme.

 

Le Directeur général de la Police en a profité pour rappeler que lors de la réalisation d’une manifestation sur la voie publique, il y a certains citoyens qui exercent leurs droits et il y en a d’autres qui s’adonnent à leurs activités. Et, « la mission de la police est de protéger les vies et biens de ces deux catégories de citoyens », a reconnu Godson Orélus.

 

« Chaque véhicule incendié, chaque pare-brise cassé, chaque bâtiment public ou privé vandalisé est l’occasion de permettre à la misère de se répandre dans le pays », a déploré le Directeur général de la PNH.

 

Selon ce dernier, « la Police ne se dressera jamais contre le peuple. Elle est là pour assurer la sécurité de tous dans le respect des uns et des autres ».

 

En ce qui a rapport au carnaval, Godson Orélus a précisé que des dispositions ont été prises afin d’assurer la sécurité des carnavaliers pendant et après le déroulement des festivités. « L’inspection générale de la police prendra des sanctions contre des agents fautifs durant le déroulement du carnaval », a ajouté Godson Orélus.

 

Questionner sur la parade de certains individus en treillis militaires se réclamant des Forces armées d’Haïti (FAd’H), le Directeur de la PNH dit reconnaître le droit des « anciens militaires » de faire passer leurs revendications, mais cela doit se faire de manière pacifique et sans armes.

 

Intervenant sur les exactions commises par des hommes vêtus de leur uniforme vert olive à l’Arcahaie et à Cabaret, Godson Orélus a indiqué qu’il n’a pas encore eu de preuve que ce sont des « anciens militaires » qui avaient commis ces exactions. Toutefois, le directeur général de la police s’est contenté de préciser qu’une enquête est en cours afin de retrouver les présumés bandits.

 

Vant bèf info (VBI)