Haiti-Subvention : Quand Pierre Espérance tente de justifier la subvention reçue du BMPAD

Port-au-Prince, le 3 avril 2017.- Le Directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a réagi sur la subvention accordée par l’administration du président Jocelerme Privert à son organisation, à travers le Bureau de monétisation d’aide public au développement (BMPAD).

 

Dans une entrevue accordée à radio Kiskeya, le lundi 3 avril 2017, Pierre Espérance a souligné l’absence des subventions octroyées par les pays scandinaves au RNDDH comme justificatif de la réception de 1.5 million de gourdes de l’ancienne l’administration.

 

« Cette subvention sera utilisée afin de fournir des services à la population », a indiqué Pierre Espérance qui a mentionné les interventions au niveau de certains centres de détention, l’accompagnement de certaines victimes, entre autres, comme champ d’investissement de cet argent.

 

Aussi, a-t-il déclaré que la réception de cette subvention n’a rien à voir avec de la corruption, car le RNDDH est, selon lui, une organisation à but non lucratif qui vit de subventions en provenance de certains personnages et/ou institutions.

 

À rappeler que le responsable de programme au sein de cette organisation, Marie Yolène Gilles avait reconnu sur une autre station de radio qu’elle n’était pas au courant de la réception d’une quelconque subvention du BMPAD.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar