Haïti-UEH-Crise : « Regards critiques » invite les acteurs de l’UEH à assumer leur responsabilité dans la crise que traverse l’UEH

Port-au-Prince, le 15 février 2016.- La grève du personnel administratif de l’Université d’État d’Haïti (UEH), l’occupation du Rectorat de l’UEH par des « individus » depuis le 5 février constituent le point culminant de cette crise qui secoue l’UEH. En vue de résoudre cette crise, le « groupement universitaire citoyen Regards critiques » presse les acteurs à travailler en vue de résoudre celle-ci.  

 

Texte intégral du groupement universitaire citoyen Regards Critiques

 

10, Avenue Magloire Ambroise
Port-au-Prince, Haïti, W.I
Tél. (509) 37220676/47354103
E-mail : [email protected]

Port-au-Prince, le 15 février 2016

Note de presse sur la situation de tension à l’Université d’Etat d’Haïti

Le groupement universitaire citoyen REGARDS CRITIQUES constate avec regret un certain dysfonctionnement et des tensions malheureuses à l’Université d’État d’Haïti (UEH) depuis plusieurs semaines. La grève lancée par les syndicalistes du personnel administratif non-enseignant depuis plus de quatre semaines, les tensions dues à la revendication de réintégration de Mackendy Toussaint comme étudiant à l’UEH jusqu’à la prise d’assaut des locaux du rectorat constituent un état de fait qui doit interpeller  la communauté universitaire dans tout son ensemble. En fait, cette situation qui  affecte négativement la vie académique et administrative  de l’Université devient de plus en plus inquiétante.

 
À cet effet, nous invitons toutes les parties, la communauté universitaire toute entière et particulièrement le Conseil de l’Université (CU) et le Conseil Exécutif (CE) sortant à faire preuve de responsabilité et de sens pratique, dans le respect des valeurs démocratiques qui fondent l’institution universitaire, de façon à remédier au plus vite à cette situation décadente.

 
REGARDS CRITIQUES renouvèle encore une fois ses engagements dans la lutte pour un enseignement supérieur de qualité et une UEH rayonnante, libre, autonome et responsable.
Tant vaut l’Université tant vaut la Nation.

 
Pour le conseil de coordination de REGARDS CRITIQUES :
Emmanuel E. LANGE
Sadrac VIBERT
David CANTAVE

Le Naturalisme Bar