Haïti/Droits de l’homme: Des violations graves continuent à être commises en Haïti, selon Gustavo Gallón

Gustavo Gallon

Crédit : MINUSTAH

L’Expert indépendant du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Gustavo Gallón, présentera son rapport à l’ONU le 21 mars prochain sur la situation des droits de l’homme en Haïti, suite à sa 8ème visite dans le pays.

Gustavo Gallón dit relever plusieurs cas de violation graves des droits humains en Haïti dans les domaines suivants :
– l’analphabétisme,
– la détention préventive prolongée,
– le renforcement de l’état de droit,
– l’impunité, et
– les victimes d’autres facteurs – comme les catastrophes naturelles, l’apatridie, ou le choléra.

L’expert a dressé un tableau alarmant de la situation carcérale dans le pays. Il a dénoncé les conditions inhumaines de détention dans la plupart des prisons haïtiennes. « En moyenne, plus de 70 pour cent des personnes privées de liberté en Haïti continuent à être en détention provisoire prolongée », a t-il fait savoir.

Selon lui, « la durée moyenne de détention provisoire au Pénitencier national de Port-au-Prince est passée de 624 jours à 1,100 jours (ou 3 ans).

Pour cause, Gustavo Gallón a affirmé que 91% de toutes les personnes détenues au Pénitencier national en attente de leur procès sont privées de liberté illégalement ou arbitrairement, une augmentation de 23 pour cent depuis 2014. »

Gustavo Gallón lance aussi un cri d’alarme par rapport au taux d’analphabetisme en Haïti. « Presque la moitié de la population adulte est analphabète dans le pays, et 30% de la population totale , ce qui est considéré comme un phénomène normal par beaucoup de gens, aussi bien en Haïti qu’ailleurs, mais qui n’est pas normal pour une société du XXIème siècle », a t-il laché.

Au sujet des victimes du Choléra, l’expert des droits humains onusien recommande la création d’une « Commission de Vérité, Justice et Réparation pour les victimes » et encourage la communauté internationale à faire des contributions à un fonds destiné aux réparations collectives des victimes.
Gustavo Gallón dit reconnaître cependant des progrès par rapport à l’une des recommandations sur lesquelles relatives à la réalisation d’élections justes et crédibles de façon à assurer la gouvernance et le développement de l’état de droit.

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar