Haïti/Économie : Les clients de la UNIBANK payent pour les services en ligne

Une succursale de la UNIBANK

La Banque commerciale UNIBANK l’avait annoncé. Depuis ce 1er octobre 2017, tous les clients devront payer afin davoir accès en ligne (la UNIBANKOnline) aux produits et services offerts par cette institution financière.

Certains clients qui ont contacté la rédaction de Vant Bèf Info ont exprimé leur déception et leur révolte suite à cette nouvelle disposition adoptée par cette banque commerciale.

« C’est à prendre ou à laisser », lamente l’un des clients.

De fait, depuis hier, tout client désireux consulter son et ses comptes bancaires en ligne ou effectuer des transactions financières à travers la UNIBANKOnline devrait obligatoirement choisir l’un des trois plans ou forfaits exigés, à savoir: le forfait Bronze (3 USD par an et 1 USD par virement), le forfait Argent (5 USD par an et 5 virements gratuits par mois) et le forfait Or (10 USD par an et 20 virements par mois).
La UNIBANK est la seule banque en Haiti à imposer jusqu’ici cette règle dans le système bancaire.

Les réactions pleuvent de toute part suite à cette mesure qui tend à provoquer un ras-le-bol au niveau de la clientèle de la UNIBANK.

Certains clients y voient une forme d’escroquerie de la UNIBANK, tandis que d’autres dénoncent tout simplement cette décision en comparaison avec les autres banques qui offrent des produits et services en ligne gratuitement.

Des clients se réfèrent aussi à l’expansion des technologies qui favorisent le libre accès à la communication et à l’information.

En attendant les réactions de la Banque de la République d’Haïti (BRH), qui est la structure régulatrice du système bancaire haïtien, sur cette « nouvelle » qui, depuis son annonce, fait couler beaucoup d’encre,  les clients de la Banque dite « cinq (5) étoiles » vont être obligés de choisir l’une des trois options payantes pour avoir accès à la UNIBANKOnline.

Au du moins, de faire d’autres choix s’ils ne veulent pas payer.

Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire