Haïti/Grève annoncée, le Gouvernement tente d’apaiser la peur

Dimanche 17 septembre 2017.-

Des pneus enflammés lors de la manifestation contre le budget, le 12 septembre 2017, à Port-au-Prince

La peur se loge dans l’esprit de plus d’un, suite à la grève générale lancée pour ce lundi 18 septembre 2017 par des syndicats de transports et partis politiques de l’opposition. Une grève pour dénoncer le vote du projet de loi des finances 2017-2018 par le Parlement et demander au Président de la République, Jovenel Moïse, de ne pas publier le Budget dans le journal officiel de la République, Le Moniteur.

Les gens se réfèrent aux violences du 12 septembre dans la Capitale et les actes d’intimidation et de casses qui accompagnent souvent les mouvements de grève dans le pays pour expliquer leur crainte de sortir 1dans les rues ce lundi en vue de vaquer à leurs occupations coutumières

Et pour essayer de calmer les esprits, le Gouvernement par l’intermédiaire de la Secrétairerie d’Etat à la Sécurité Publique a annoncé que « des dispositions spéciales seront prises par les forces de l’ordre en vue de maintenir un climat de paix et de sérénité dans les rues », selon un communiqué en date du 16 septembre 2017, dont copie est parvenue à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI).

Elle a, en outre, souligné que des « autobus seront mis gratuitement à la disposition de la population en général, et des écoliers en particulier », au cours de la journée du lundi.

Tout aussi, la Secrétairerie d’Etat à la Sécurité Publique dit reconnaître le droit à la grève.

Vant Bèf Info

 

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire