Haïti/Justice : Guy Philippe absent au tribunal de Jérémie

L’ex leader du Front pour la reconstruction nationale (FRN), Guy Philippe, invité à répondre aux questions de la justice autour de l’attaque armée contre le commissariat des Cayes, dans la nuit du 15 au 16 mai dernier, ne s’est pas présenté au parquet du tribunal civil de Jérémie, ce mardi 24 mai 2016, a appris Vant Bèf Info.

image

Guy Philippe

L’ancien chef de la résurrection armée contre l’ancien président Jean Bertrand Aristide et candidat pour le poste de sénateur de la Grand’anse,  sous la bannière de Consortium des partis politiques, s’est fait représenté par son cabinet d’avocat.

Ses défenseurs, les avocats Desharles Joseph et Osnel Séjour, ont sollicité un renvoi à la quinzaine arguant que leur client n’avait pas été informé dans le délai légal de l’invitation du commissaire du gouvernement de cette juridiction.

image

Proche du parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et principal suspect intellectuel de l’assaut contre le commissariat des Cayes, Guy Philippe n’a reçu l’invitation que le 22 mai dernier, selon ses avocats. 

Le Chef du parquet de Jérémie, maître Roosevelt Zamor a donné satisfaction aux demandeurs, renvoyant l’affaire au 7 juin 2016.

Toujours dans le cadre de ce dossier et plus d’une semaine après l’événement, une délégation composée, entre autres, du ministre de la justice et de la sécurité publique, maître Camille Édouard Junior, du directeur général ai de la Police Nationale d’Haïti, Michel Ange Gédéon et des agents de la police des Nations Unies (UNPOL), a effectué, aujourd’hui, une visite au commissariat des Cayes en vue de s’enquérir sur l’attaque conduite par des individus lourdement armés contre ledit commissariat et qui s’est soldée par deux morts dont un policier.

Six (6) présumés bandits ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête autour de cette affaire, à fait savoir le Directeur départemental du sud de la PNH, Marc André Cadostin, qui a annoncé la poursuite des investigations. Il a, par ailleurs, fait état du renforcement des mesures sécuritaires dans le département du Sud en passant par l’augmentation de l’effectif policier.

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar