Haïti:L’Eglise Catholique prend ses distances avec la politique

Le Cardinal Chibly Langlois et le Président de la République, Jovenel Moïse, lors d’une rencontre au Palais national le 27 septembre 2017. Crédit photo : Palais National

Samedi 2 Décembre 2017.- Les Évêques catholiques ont ordonné aux responsables des Églises de ne plus donner la parole à des hommes et femmes politiques au cours des célébrations eucharistiques.

En effet, il arrive souvent qu’au cours des fêtes patronales et en d’autres occasions, des hommes et femmes politiques gravissent la Chaire pour s’adresser à l’Assemblée. Une telle pratique que reprouvent les Évêques catholiques et qu’ils interdisent dorénavant.

Pour le Clergé catholique « toute instrumentalisation de la liturgie est inacceptable ». Ils exigent à ce que la Messe soit restée « le lieu, l’espace où seule la Parole de Dieu doit être lue, proclamée, commentée et proposée ».
« La liturgie eucharistique n’est pas une tribune ou une arène politique », a-il soutenu.

Les Évêques catholiques ont adopté cette mesure lors d’une Assemblée Plénière Ordinaire, tenue au Siège de la Conférence Épiscopale d’Haïti (CEH), à Lilavois (Commune de la Croix-des-Bouquets), du 27 Novembre au 1er Décembre 2017, autour des normes liturgiques, avons nous appris à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI).

Ils ont par ailleurs décidé qu’à partir de ce dimanche 3 Décembre 2017, la nouvelle formule de la prière universelle, le « Notre Père » entrera officiellement en vigueur dans toute forme de liturgie publique. Ainsi, Les fidèles catholiques seront invités à dire désormais «Ne nous laisse pas entrer en tentation» au lieu de « Ne nous soumets pas à la tentation ».

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire