Haïti/Politique:Deux autorités judiciaires qui perdent leurs civilités ?

Conflit ouvert entre le Ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Camille Junior ÉDOUARD et le substitut du commissaire de gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Farah CADET.

image

Dans une correspondance datée du mercredi 7 juin 2016, le garde des sceaux de la République a annoncé à maître Farah CADET, qu’elle a été transférée de Port-au-Prince à Jérémie, « au même titre », avec effet immédiat.

Toutefois, le motif de ce transfert n’est pas mentionné dans ladite correspondance.

Le substitut dans une très courte lettre responsive à son Ministre de tutel, en date du jeudi 8 juin,  laisse présager tout son mécontentement par rapport à cette décision.

« Je demissionne » , a-t-elle lâché laconiquement.

Sa lettre ne contient que trois expressions :  » Monsieur le Ministre, Je démissionne, mes civilités ».

A travers ces deux correspondances, des observateurs entrevoient un conflit entre ces deux personnalités faisant partie du système judiciaire.

Des échanges, selon les observteurs, qui manquent les
civilités d’usage et l’élégance administrative.

Vant Bèf Info