Haïti/Politique: Le parti de Martelly brûle des pneus pour faire pression sur le Président Privert

Baricardes de pneus enflammés, route bloquée à la circulation des véhicules, vent de tension et manifestants dans les rues, tel est le tableau du centre-ville de Port-au-Prince, en ce debut d’après midi du mardi 19 avril 2016.

image

Des pneus enflammés au carrefour de Pont Saint Géraud (Port-au-Prince)

Les partisans et sympathisants du parti haïtien tèt kale (PHTK) ont pris une nouvelle dimension dans leur mobilisation contre, selon leur dire, la formation d’une commission indépendante d’évaluation électorale.

De manifestations pacifiques dans les rues, le parti de l’ex-président haïtien, Michel Joseph Martelly, aborde une étape violente dans leur mouvement visant, selon eux, à demander à l’actuel chef de l’état d’organiser le deuxième tour des élections présidentielles et de respecter l’accord du 5 février 2016.

image

Pour mettre la pression dans les roues du pouvoir en place, ils ont érigé des pneus enflammés au niveau de l’avenue Christophe, plus précisément dans la zone du Pont Saint Géraud et sur Lalue. Ce qui a affecté la circulation des véhicules dans ces zones suscitées et créé un vent de panique à une heure de pointe où les élèves reviennent de l’école.

Pour l’instant, 2:30 pm, les manifestants de PHTK allongent Bourdon en direction de Pétion-ville.

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar

Un commentaire

  • TiNes

    Saa sé pa vré. PHTK pa nan boulé karoutchou, krazé, brizé ak touyé. Tout moun konn sa. É tout moun konnen tou ke moun kap ékri publiyé difamasyon sa yo pou ki moun yap travay é ki aksyon yap fè.