Haïti/Protestation : Port-au-Prince entre grève et normalité

Sur la route de Delmas

Lundi 2 Octobre 2017.- Plusieurs syndicats de transports en commun et de propriétaires de véhicules dont : APCH, ASTM, FIDEK, MUTH, GRAPME, UNSTM, entre autres, ont maintenu les deux journées de grève, les 2 et 3 octobre 2017, en vue de forcer le Président de la République, Jovenel Moïse, de revenir sur la loi de finances 2017-2018. Cependant, un autre groupe de syndicats avait annoncé la levée de la grève suite à des discussions avec l’Exécutif.  Une situation de confusion, de doute qui s’est emparée de la population durant tout le week-end.

Ce lundi, la capitale s’est réveillée timidement. Entre 5 heures et 6 heures du matin, les véhicules de transport en commun étaient absents et rares sont les personnes qui étaient déjà dans les rues.

Toutefois, au fur à mesure que les heures passent, la situation s’évolue et la vie tend à reprendre son cours normal.

Des chauffeurs de transport public commencent à s’aventurer dans les rues. Des gens et des écoliers mettent les pieds dehors.

A 8 heures du matin, plusieurs camionnettes, mini-bus, autobus et taxis ont été remarqués dans les rues assurant les différents circuits. Beaucoup plus de personnes vaquent à leur occupation.

Toutefois, les portes de certaines entreprises sont encore fermées tenant compte que généralement elles lèvent leurs rideaux vers les 8 :30 ou 9 :00 am.

Aucun cas de désordre ou de violence n’est été signalé jusqu’au moment de la rédaction de cet article.

Les reporteurs de Vant Bèf Info continueront de sillonner les différentes artères de la capitale afin de vous tenir informer.

 

Vant Bèf Info

 

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire