Haïti/Sénat:La séance d’interpellation avortée

Coup de théâtre au Sénat de la République ! Tous les yeux étaient fixés vers le Parlement ce mercredi 26 octobre 2016, pour la séance d’interpellation du Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, François Anick Joseph. La montagne a accouché d’une souris !

Le Ministre François Anick Joseph

Le Ministre est épargné momentanément d’une séance d’interpellation. Il ne répondra pas aujourd’hui des accusations de parjures et de mauvaises gestions post-Matthew portées contre lui par les sénateurs du groupe minoritaire. 

Le groupe majoritaire au Sénat qui soutient fermement la politique de l’administration Privert et du Gouvernement Jean-Charles a usé de tout son poids pour renverser la situation. 

Les sénateurs majoritaires ont alors adressé une correspondance au Président du Grand Corps, le sénateur Ronald Larêche pour solliciter un report de la date de la séance d’interpellation du ministre François Anick Joseph. 

Toutefois, le Ministre était decendu au Parlement où il a eu des échanges avec les employés du parlement et leurs anciens collègues parlementaires. 

Toutefois, aucune autre date n’a pas été retenue pour la tenue de ladite séance. 

Vant Bèf Info 

Le Naturalisme Bar