Haïti-Université : Incendie à la Faculté d’Ethnologie

Incendie à la Faculté d'Ethnologie

 

Des étudiants en colère ont mis le feu dans plusieurs véhicules garés sur le parking intérieur de la Faculté d’Ethnologie non loin du palais présidentiel, a appris Vant Bèf Info.

 

L’incident s’est produit cet après-midi 12 juin 2017, suite à une altercation entre le doyen de cette entité de l’université d’Etat d’Haïti, Yves Blot et un étudiant qui a été radié de cette faculté. Ce dernier aurait approché le doyen pour solliciter sa réintégration.

 

Les deux parties n’ont pas pu trouver une entente et des étudiants déçus ont passé à l’action.

 

Environ 4 véhicules ont été incendiés et une partie de la cafétéria a été touchée.

 

Incendie à la Faculté d'Ethnologie

 

Des sapeurs pompiers sont sur les lieux afin de circonscrire le feu.

 

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar

7 commentaires

  • St Cyr Jean Claude

    Où est le commissaire du gvmt
    , ça fait partie de la politique publique .

  • Saint Paul Laurent

    Vs essayez de détourner l’opinion publique sur des véritables problèmes sociaux qui suscitent le plus souvent des actions collectives de la part des catégories qui en sont victimes. A chaque fois vs réagissez sur les effets plutôt que d’agir sur les causes qui les ont engendrées. Vs intoxiquez une majorité en les induisant à l’erreur la plus stupide.
    Ds ce cas précis, il ne s’agissait pas que des étudiants ont incendié la faculté. C’est plutôt une réaction spontanée suite à l’acte barbare le plus abject que vient de commettre le nommé « doyen Jn Yves Blot », qd il a soit de son propre gré choisir de rouler les pneus du mini bus de la faculté sur les jambes de l’un de leur camarade jusqu’à la conduire à une situation de déséquilibre constitutif de ses organes et à une fracture quasi-irréparable de ses membres. C’est un acte irrépréhensible.
    Les étudiants malheureusement n’ont pas pu imaginer d’autres réactions que de mettre feu aux voitures des responsables.
    Ce que je n’appuie pas personnellement. Car cette réaction n’est nullement proportionnelle à la situation de fragilité ds laquelle le pauvre étudiant est exposé. Cme c’était découlé d’une frustration énorme, il faut placer leur réaction ds ce contexte de fureur que suscite le crime du doyen.
    Et tous ces problèmes, s’il faut le signaler, révèlent entre autre de la crise structurelle qui destabilise l’Université en générale dpuis plusieurs décennie et ds un cadre plus englobant, le reflet de la situation d’un pays qui ne soit pas pas capable de s’assurer de la formation intellectuelle de ses élites…

  • Anonyme

    Arete Assassin an, se yon krim planifie

  • Pingback: Vant Bèf Info Suspension des activités à la Faculté d’Ethnologie -

  • BOUCHER

    Epa n ap banalize metye a, jounalis pa objektif ankò? Nou gen kòb dwayen an nan men nou? Kote nou jwenn enfo sa? Men Goug lopital la, dwayen an pase machin sou li, kot atik nou ekri sou sa? N ap kreye fristrasyon lakay etidyan pa vre? E Conzé nou ye? Si sèlman nou gen konsyans, reprann nou! Sa k fè yon moun moun se nanm entèlektiv la ki ba l kapasite.pou l rezone a!

  • David casseus

    Ok pran kuraj epran plus prekosyon prie pul kapa mouri

  • David casseus

    Se lavie an pran kuraj ak jan de bagay sa selman prie pou li pou l kagen la vie