Jovenel Moïse coupe les avantages des anciens présidents « non élus »

Jovenel Moise
« Projet d’arrêté octroyant EXCLUSIVEMENT aux Chefs d’État ÉLUS au suffrage universel les privilèges et avantages prévus aux articles 2 et 3 de l’arrêté du 23 septembre 2015 relatif aux privilèges accordés aux anciens chefs d’État et de gouvernement […] » peut-on lire dans l’allinéa 3 du communiqué de presse du Secrétariat général du Conseil des Ministres tenu le mercredi 12 juillet dernier au Palais National.

Ce texte a été adopté lors de ce Conseil des ministres et sera transmis au journal Officiel « Le Moniteur » pour publication, a précisé ce communiqué,  dont copie est parvenue à la rédaction de Vant Bèf Info. 

Cet projet d’arrêté risque de faire couler beaucoup d’encre puisqu’en trois décennies seulement trois anciens présidents ont été élus au suffrage universel, à savoir : Jean Bertrand Aristide, René Preval et Michel Joseph Martelly, tandis que le nombre d’anciens présidents provisoires dépassent largement celui d’anciens élus.

Il est à rappeler que l’ancien président Préval est décédé en mars dernier. Ce qui porte seulement à deux le nombre d’anciens présidents d’Haïti élus au suffrage universel direct. 

Pour l’instant aucun des anciens Chefs d’État provisoires n’ont pas encore réagi à la suite de ce projet d’arrêté qui risque de leur couper les vivres.
Car, selon l’article 2 de l’arrêté présidentiel du 23 septembre 2015 : « tout ancien chef d’État ou de gouvernement dispose de : a) un secrétariat ; b) un service de sécurité rapprochée ; c) moyens de transport adéquats ». 
« Les frais de fonctionnement du secrétariat et du service de sécurité rapprochée ainsi que les dépenses d’entretien des véhicules mis à la disposition de l’ancien chef d’État ou de gouvernement sont à la charge de l’État », garantit l’article 3. 
Donc, ces anciens présidents provisoires  : Jocelerme Privert, Boniface Alexandre, Herta Pascale Trouillot et Prospère Avril, vont perdre les avantages prévus dans les articles 2 et 3 de l’arrêté présidentiel du 23 septembre 2015. 
Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar

5 commentaires

  • Et bref d’après ce que le président Jovenel Moïse en devoir actuellement devrait demander à Jean Bertrand Aristide aussi bien qu’à Michel Joseph Martelly sans compter les feux Duvalier et Preval de renoncer à cette retraite pour aider à la revalorisation du peuple. Ces gens là ont suffisamment d’argent et devraient s’organiser pour aider à remettre le pays sous une BASE SOLIDE ET DURABLE.

    CITÉ SOLEIL DEVRAIT POUR SA PART DEVENIR *** UN LIEU TOURISTIQUE *** PERMETTANT AINSI LA RÉHABILITATION DE CET ENDROIT QUI POSSÈDE UN QUAI OÙ LES ARTISTES PEUVENT PRÉSENTER LEURS OEUVRES ET RECEVOIR LES ÉTRANGERS.

    JE VOUS EN PRIE … FAISONS CETTE RÉNOVATION EN MÉMOIRE DES INNOCENTS VICTIMES D’ACTES CRIMINELS … VIOLS … KIDNAPPING ET AUTRES PERPÉTRÉS DANS LA RÉGIONS DE CITÉ SOLEIL POUR UN NOUVEAU DÉPART.

    MERCI DE ME LIRE ET DE ME COMPRENDRE …

    UNE COMPATRIOTE qui vous aime de tout coeur !!!

    • Paola

      Comme vous vous trompez . À mon avis Jovenel voudrait doubler la retraite et les frais de Martelly qui a pille les caisses de ce pays et a volé même les prêts d l’état. L’haitien minable ti koulout qu’il est n’aura jamais cette grandeur d’abandonner de l’argent de l’état pour les pauvres … Jamais . N’oublie. PAs que Martelly Est un Voleur et les. Voleurs ca ne donne pas ca prend.

  • Hugues Hériveaux

    Quel titre vous attribuez alors à Leslie F. MANIGAT

  • Pingback: Nouvelles d’Amérique Latine | Nouvellesduglobe