Lancement officiel d’une grande plantation de maïs dans le département du nord-est.

Mais

Le Groupement des Entrepreneurs pour le Développement de l’Agriculture d’Haïti, (GEPDAH.SA), en partenariat avec Le Mouvement Paysan Agricole de Polette (MOPAP) a lancé officiellement ce samedi 1er juillet 2017, un projet de culture de maïs dans le département du Nord-Est d’Haïti, à Polette, une localité de la commune de Terrier- Rouge.

 

Ce projet vise à améliorer les conditions de vie de la population haïtienne, en général et celle de Polette en particulier. Aussi vise-t-il à faire du département du Nord-est une région pilote en matière de production de maïs; à réduire l’extrême pauvreté et créer de l’emploi dans le pays, a martelé le PDG du projet Paul Virgilien qui a sollicité la collaboration de la population de cette localité pour concrétiser ce rêve.

 

Ce projet s’établira sur 500 hectares de terres. Mais il sera lancé sur 100 hectares (ha), a précisé M. Virgilien faisant savoir que son équipe augmentera graduellement les superficies exploitées en fonction de l’évolution du marché.

GEPDAH.SA

Ce projet de plantation de maïs à Polette est un projet à long terme dont le coût est évalué à environ 6 millions de dollars américain, informe M. Virgilien.

 

La réalisation de cette grande plantation de maïs dans la localité « Polette » nécessite une grande quantité d’eau. « Pour cela, nous allons installer des pompes pour alimenter la ferme à travers des canaux d’irrigation; nous comptons utiliser les résidus du maïs pour produire des composts pour d’autres plantations », souligne le responsable technique de ce projet Syrien Maceno qui donne la garantie que tous les mécanismes seront mis en place pour la réalisation de ce projet.

 

Les habitants de Polette ont favorablement accueilli ce projet visant à apporter un développement durable dans la zone. Ils disent espérer grâce à cette initiative, de quoi manger.  Selon eux, la localité, qui était très fréquentée et qui faisait parler d’elle autrefois en ce qui a trait a la production de la « pite », recouvrera son niveau d’antan.

Ces Polettiens, tout en évoquant les  problèmes cruciaux de leur localité, se disent prêts à collaborer avec GEPDAH S.A. pour la matérialisation de ce projet.

Ce projet a été lancé en présence des autorités locales, des organisations de la zone et des membres de la population.

 

Richard PIERRE

 

Le Naturalisme Bar

Un commentaire

  • Serge Savoie

    Voilà une voie moderne de penser le développement mais tout de même risqué. Comment vont-ils commercialiser toute cette production ?