Le Conseil électoral provisoire explose

Haiti-Élections

Démission du représentant des organisations de défense des droits humains au CEP.

Maître Jaccéus Joseph a finalement donné sa démission du Conseil électoral provisoire (CEP) présidé par Pierre Louis Opont, avons-nous appris à la rédaction de Vant bèf info (VBI).

« … Je ne saurais être le complice des élections entachées de déficit de crédibilité qui aboutiront nécessairement à l’instabilité et à l’installation de dirigeants illégitimes », a évoqué le représentant du secteur des droits humains à l’institution électorale dans sa lettre de démission datée du 22 janvier 2016 adressée au président de la République, Michel Joseph Martelly.

image

Me Jaccéus Joseph a expliqué qu’il a « pris du temps avant de prendre cette décision pensant que la raison finirait par prendre le dessus sur l’absurde… »

S’adressant au CEP et au Chef de l’Etat, Me Joseph affirme qu’ils ont continué de « persister dans la violation des droits politiques les plus élémentaires » qui, selon lui, « débouche sur une crise politique qui aurait pu être évitée dont l’issue est incertaine » a-t-il poursuivi.

À rappeler que cette démission porte à 4 le nombre de conseillers ayant démissionné officiellement du CEP après celles de Ricardo Augustin (représentant de la Conférence épiscopale d’Haïti), Vijonet Déméro (des Cultes réformés) et Pierre Manigat Junior (Secteur de la Presse).

Le CEP est donc réduit à 5 membres, (4 Femmes et un homme) ou du moins sur le papier, tenant compte du cas de la representante du secteur des Femmes, Yolette Mengual, qui avait annoncé sur son compte twitter qu’elle a suspendu ses activités au sein dudit conseil pour répondre, par devant la justice, des accusations de fraudes et de corruption dont elle fait l’objet.

Les autres membres restants répondent au nom de :

– Lucie Marie Carmelle Paul Austin (Secteur Université)
– Lourdes Edith Joseph (Secteur Syndical)
– Carline Viergelin (Secteur du Vaudou)
et le President de l’institution electorale, Pierre-Louis Opont  (Secteur Patronal)

A rappeler que le salaire mensuel d’un conseiller électoral s’élève à 240 000 Gourdes plus les autres avantages et frais.

Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar

2 commentaires

  • Tijacques

    Abituelman pozisyon konsa, kob konsa, ou pa leve kitel konsa konsa. Men pafwa ke ou vle, ke ou pa vle, chale beton ka fose ou fe sa e moman ka rive kote ou selman gen pou chwazi ant pozisyon an e prop vi’ou. Lot pigro bagay la seke msie dam sa yo fe 100 fwa plus kob ke sa nap pale laa. Prenon le ka de: Yolette Mingual ki dapre non sous ta touche 60000 dola US de Jude Edouard Pierre pou pos Majistra kafou, imajine konbyen li do fe ak chak senate, depute elatrie? Kounia li pran yon « break », pa paskel bouke ak job la men se paske li telman fe kob li ka bezwen yon ti tan pou’l al konte kob yo. Epafwa tou se presyon kap sot piwo ki fose yo bay demisyon yo donk yo fel kont konsyans yo e gwo sekre yo rete sekre paske pa gen peson kap envestige…pou ou menm ki pran tan pou li ti komante saa, mat di Ayibobo💥🇭🇹

  • Jj

    240000 gdes ! Depi kileu lèzòm te honnête konsa pou yo leve vire do yo bay pil lajan sa 😼! Ebyen yo pral desann standing nivo de vi yo ?!? Yo tap ri nou.
    Ensuite sa fè preske 1 an yap suiv « irrégularités » epi se kounyan yo anvi lage cha a ?! A mon avis ces gars ne sont que des pions qui se sont portés volontairement disponibles pour être allègrement « sacrifiés » sur l’échiquier politique !
    240000 gdes / 60 = 4000$ US CHAK MOIS tonnerrrrrrrrr ! D’ailleurs madanm yo ak pitit yo pa Haiti !
    Dim manti !