Haïti:L’opposition politique insiste pour obtenir le départ du Président Jovenel Moise

La manifestation de l’opposition dispersée à coup de gaz lacrymogènes non loin du Parlement. Les manifestants ont brûlé des pneus et lancé des pierres.

 

Vue de la manifestation sur la route de Delma

 

Port-au-Prince, le 21 septembre 2017.- Plusieurs personnes manifestent encore ce jeudi pour la deuxième journée consécutive en vue de réclamer le départ du pouvoir, du Président de la République, Jovenel Moïse.

 

Branches d’arbres, pancartes et banderoles en mains, les manifestants lancent des messages hostiles à l’Administration Moïse/Lafontant, a constaté un reporteur de Vant Bèf Info couvrant la manifestation.

Des manifestants à Delmas 18

Avant ils réclamaient le retrait du budget 2017-2018. Cependant, après la publication mardi dernier de la loi de finances pour le prochain exercice fiscal, dans le journal Le Moniteur, les manifestants réclament maintenant le départ du palais national de Jovenel Moïse qui se trouve presentement aux Etats-Unis d’Amérique. Dont, la nouvelle appellation de leur mouvement: « DDN » « Deyò, Deyò Nèt ».

 

Sortant de Delmas et du Centre-ville de Port-au-Prince, les manifestants se dirigent vers le bâtiment du Parlement haïtien devant lequel ils souhaiteraient délivrer un message symbolique aux parlementaires qui ont approuvé le Budget soumis par l’Exécutif.

 

Un fort dispositif de sécurité a été établi dans les périmètres du palais législatif. Les agents de plusieurs unités de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont dressé des boucliers de sécurité pour empêcher les manifestants d’avoir accès au Parlement, situé à l’avenue Marie Jeanne, Bicentenaire.

 

Les manifestants ont alors mis le feu dans des pneus pour protester contre l’opposition policière.

 

Les forces de l’ordre ont alors fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ont alors lancé des pierres en direction des policiers.

 

Vant Bèf Info (VBI)

Le Naturalisme Bar