Manifestation : Moise Jean-Charles rallume le flambeau de la mobilisation

Port-au-Prince, le 9 janvier 2018.- Comme annoncé, des dizaines de manifestants ont, à l’appel du leader de la plateforme Pitit Desalin, Moise Jean-Charles, manifesté aujourd’hui 9 janvier afin de dénoncer notamment la mise en place du Conseil constitutionnel, d’un Conseil électoral permanent (CEP) et la remobilisation des forces armées d’Haiti par le Président Jovenel Moise.

Vue partielle de la manifestation à Delmas

Cette manifestation, qui a démarré à Pétion-ville, allait être attaquée par un individu armé au niveau de Delmas 81. Cet individu, dénoncé par les manifestants, a été identifié par ces derniers comme étant un « employé » du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT).

 

Moïse Jean-Charles a, de son côté, dénoncé une tentative d’assassinat dont il a été l’objet à Delmas 81. « L’individu en question a eu le temps de sortir son arme et tirer au moins un coup de feu… », a expliqué Moise Jean-Charles qui a précisé que l’individu en question a bénéficié de la protection des agents de la PNH qui assuraient la sécurité de la manifestation.

 

Aussi, l’ancien sénateur de la République a-t-il dénoncé les manoeuvres orchestrées par la police afin d’empêcher aux manifestants de gagner les rues….

 

Un haut dispositif de sécurité a été remarqué dans la manifestation de l’opposition. Le Champ de mars a été complètement sécurisé afin d’empêcher aux manifestants de s’approcher de la zone du Palais national.

 

Vant bèf info (VBI)

Le Naturalisme Bar

Laisser un commentaire