Politique : rappel du sens de la commémoration du 17 octobre par le secrétaire d’État à la communication

Port-au-Prince, le 14 octobre 2018.- Le 17 octobre 2018 marque le 212e année de commémoration de l’assassinat de l’empereur Jean Jacques Dessalines, à pont rouge (au Nord de Port-au-Prince).

Le sécretaire d’État à la communication, Eddy Jackson Alexis

En cette occasion, des responsables d’organisations politiques et/ou socio-professionnelles ont prévu d’organiser une série de manifestations visant à réclamer des comptes sur la gestion du fonds PetroCaribe.

 

Selon le Secrétaire d’État à la communication, l’appel à manifester le 17 octobre 2018 a été réalisé par la plupart des initiateurs avec un air de violence qui, selon le journaliste, ne fera pas honneur au père fondateur de la patrie, Jean-Jacques Dessalines.

 

Eddy Jackson Alexis en a profité pour appeler les initiateurs à « respecter les droits de ceux et celles qui ne participent pas activement à cette série de manifestations ».

 

« La commémoration de cette date qui a marqué un tournant important dans notre histoire de peuple doit être un moment de ralliement et d’unité pour tous les fils et toutes les filles de la Nation », a-t-il précisé.

Aussi, le secrétaire d’État a-t-il affirmé que « l’idéal dessalinien reste et demeure le seul leitmotiv capable de refonder la Nation et redonner espoir à la population ». Ce, conformément à la déclaration de politique générale du Premier ministre, Jean Henry Céant, au Parlement haïtien, a-t-il ajouté.

 

Par ailleurs, le secrétaire d’État à la communication a fait savoir que « le gouvernement est à l’écoute de toutes les revendications populaires notamment le salaire minimum, la dépréciation de la gourde, la gestion du fonds PetroCaribe… »

 

Sur ce dernier point, Eddy Jackson Alexis a rappelé que « l’Administration Moïse/Céant a deja posé plusieurs actions dont l’envoi de correspondances aux compagnies qui exécutaient des contrats dans le cadre du programme PetroCaribe, demande d’informations au Ministère de la planification et de la coopération externe (MPCE) sur les projets placés sous sa gestion, renforcement de la sécurité en charge du dossier PetroCaribe, etc… »

 

« Le 17 octobre 2018, nous invitons les citoyens-nes à la réflexion et au dépassement de soi afin de donner un meilleur exemple aux jeunes », a conseillé Eddy Jackson Alexis qui a reconnu la légitimité des revendications de certains partis politiques et organisations socio-professionnelles.

 

« Cependant l’État fera de son mieux pour assumer ses responsaibilités face à d’éventuelles dérives qui pourraient survenir au cours de ces manifestations », a-t-il prévenu.

 

Vant bèf info (VBI)