Privert: Je suis fermement attaché à mes engagements

Haïti/Politique

Le Président Provisoire de la République d’Haïti, Jocelerme Privert, a renouvelé sa volonté de respecter l’accord du 5 février 2016 et demandé aux parlementaires de voter la politique générale du premier ministre nommé, Fritz Alphonse Jean, afin de doter le pays d’un nouveau gouvernement.

image

Le président Jocelerme Privert

Dans une adresse à la nation prononcée, dans la soirée du dimanche 13 mars 2016, le Président provisoire Jocelerme Privert a présenté le bilan de  son premier mois à la magistrature suprême du pays.

Selon le Chef de l’Etat, ses engagements pris à travers l’accord du 5 février, s’articulent autour des 4 axes suivants :
– Entreprendre des pourparlers avec les différents secteurs de la vie nationale.
– Mise en place d’un gouvernement
– Formation du Conseil Électoral Provisoire
– L’achèvement du processus électoral.

Tout en réitérant sa détermination à respecter le document de sortie de crise paraphé entre l’ex -président Michel Joseph Martelly et les présidents des deux branches du Parlement à cette époque,  l’actuel chef de l’état a rappelé ses multiples démarches de dialogue autour de la formation d’un gouvernement et la désignation, par les secteurs concernés, des personnalités devant composer le Conseil électoral électoral Provisoire.

Selon Monsieur Privert, les neuf membres ont été désignés et attend la ratification de la politique générale du gouvernement de Jean afin de prendre un arrêté nommant ces personnalités et rendre opérationnelle l’institution electorale.

En ce sens, le Président Privert demande aux parlementaires d’accorder le bénéfice du doute au nouveau cabinet ministériel et accorder un vote de confiance à la déclaration de politique générale de Fritz Alphonse Jean, afin de doter le pays d’un gouvernement qui va s’attaquer rapidement aux problèmes qui font face la population : La misère le choléra, Le Zika, Etc…

Monsieur Privert a aussi présenté un tableau sombre de la situation économique du pays. « Les recettes fiscales collectées pour ces derniers mois, sont inférieures aux prévisions, des contrats sont passés en dehors de normes prévues, le pays doit des millions de dollars américains dans le cadre du programme de petro-Caribe, entre autres, décrit l’ancien Sénateur.

Sur le plan de la Sécurité, le Chef de l’état dit avoir déjà rencontré les responsables de la Police Nationale d’Haïti en vue de prendre toutes les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité de la population.

Vant Bèf Info