Départ définitif de la MINUSTAH le 15 Octobre 2017

Casques Bleus a Port-au-Prince

Photo : UN/MINUSTAH

Samedi 18 mars 2017.- La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) sera totalement dissoute d’ici au 15 octobre 2017, avons-nous appris à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI)

Haïti est sur le point de recouvrer sa souveraineté nationale.
Lors d’une mission stratégique d’évaluation en Haïti, en février 2017, Le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU d’alors, Hervé Ladsous, a mentionné qu’il a recommandé le retrait de la MINUSTAH sur tout le territoire haïtien.

 

En effet un rapport du secrétaire général adressé au conseil de sécurité confirme les déclarations du diplomate onusien. Ce rapport fait principalement des recommandations sur la future présence du système des Nations Unies en Haïti si accepté par conseil de sécurité lors d’un vote prévu pour le 15 avril prochain à New York.
La MINUSTAH est présente dans le pays depuis le 1er juin 2004. Son mandat actuel arrive à terme le 15 avril prochain.

 

Toutefois, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, dans ses recommandations, a suggéré au Conseil de Sécurité de l’ONU d’accorder un dernier mandat de six mois à la MINUSTAH jusqu’au 15 octobre 2017.

Casques bleus a Cite Soleil

Photo : UN/MINUSTAH

Après, ce tout dernier renouvellement, la MINUSTAH pliera totalement bagage. Les militaires onusiens partiront de manière échelonnée durant ces derniers mois. Cependant, la police des Nations-Unies (UNPol) sera réduite à près de 295 policiers pour la nouvelle opération de maintien de paix qui remplacera la MINUSTAH.

 

Cette nouvelle opération de maintien de la paix sera axée sur la promotion de l’état de droit, le développement et le renforcement de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ainsi que la lutte contre l’impunité.

 

Cette nouvelle opération qui comptera un effectif réduit n’aura pas de bureaux régionaux à travers le pays. Son mandat sera de deux ans après lesquels seules les agences onusiennes seront présentes en Haïti.

 

Ce retrait intervient juste après l’annonce du président américain Donald Trump de réduire considérablement le budget de la diplomatie américaine qui, signalons le, finançait la MINUSTAH de manière significative.

 

Vant Bèf Info

Le Naturalisme Bar